Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2018

"N'as tu jamais aimé quelqu'hemme ?"

Cette chanson est une chanson d'amour, certes, et aussi sur l'égalité des genres. Oui, on ne l'atteindra pas a coup de lois et de contraintes, mais par la culture, par l'évolution de nos regard. Oui, nous n'avons pas de mot spécifique pour désigner à la fois la femme et l'homme. Alors, dans notre langage courant, ces deux concepts s'opposent tout le temps et ce n'est pas bon. J'ai donc tenté de trouver ce mot qui nous rassemble.

J'ai gardé ce qu'il y avait de commun aux deux mots "Femme" et "Homme" (-emme), pris la première lettre du deuxième et le deuxième du premier et ça donne "hemme" (qui bien sur ne se prononce pas "hèmme" car on ne dit pas une fèmme" mais une femme).

Et ce mot "hemme" me rappelle un certain autre mot qui désigne l'essentiel de chacune et de chacun, ce que nous avons de plus profond, de plus singulier, de plus précieux, l'âme...

Alors, maintenant que nous avons un mot pour désigner une personne de n'importe quel genre, j'espère que l'on fera moins de distinctions inutiles...

 

J'ai déjà usé de ce concept d'hemme dans la dernière chanson de mon second album "Comme un chevalier troubadour".C'est la douzième plage "Et si l'hemme devenait un projet".

Potez vous bien, ne soyez pas sages et bien amicales pensées bleues...

Tyo

Plus d'info, c'est ici !
Pour venir jouer chez vous, c'est là.

Écrire un commentaire